12.04 2019

Obligation d'Etat VS obligation d'entreprise : comprendre comment ça marche

Obligation d'entreprise et d'Etat
Obligation d'Etat VS obligation d'entreprise : comprendre comment ça marche

Si vous avez l'intention de réaliser un investissement, les obligations constituent la meilleure option. Cependant, ces dernières peuvent provenir aussi bien des États que des entreprises. C'est pourquoi il est nécessaire de connaître le fonctionnement de ces deux types d'obligations. En voici un aperçu !

La même finalité

D'emblée, vous devez savoir que, quelle que soit l'obligation, cette dernière est émise pour un objectif bien précis. Cet objectif étant l'investissement, il va de soi que les États et les entreprises se trouvent dans un besoin urgent.

En effet, la principale raison pour laquelle ces émetteurs diffusent des obligations est qu'ils se trouvent dans le nécessité de ressources financières. Cependant, même si la finalité est la même, elle n'a pas toujours le même aspect.

C'est d'autant plus vrai dans la mesure où les obligations d'État sont émises afin de pouvoir assurer à l'État de réaliser ses différentes dépenses. Quant aux entreprises, elle émet des obligations dans le but d'assurer leur survie et d'entreprendre leurs activités sociétaires.

Les mêmes principes

Les obligations d'État et les obligations d'entreprise cheminent principalement grâce au même principe : celui de l'emprunt. En effet, l'émission d'une obligation suppose que l'entité émettrice effectue un prêt au niveau des particuliers ou de certaines institutions.

C'est donc d'un contrat de prêt. Ce contrat de prêt suppose non seulement un remboursement, mais également le paiement d'un certain taux d'intérêt. Ce dernier, bien sûr, étant déterminé à l'avance par le porteur et par l'émetteur.

Une différence quant au moment d'émission

Les obligations d'entreprise et les obligations d'État fonctionnent pratiquement de la même manière. Il n'en demeure pas moins qu'il y a une grande différence quant au moment de l'émission. Lorsqu'on prend par exemple les obligations étatiques, ces dernières sont émises permanemment. C'est ce qui fait qu'il n'existe pas un jour où ces dernières sont émises.

Ainsi, l'État opère de façon continuelle un refinancement sur les dettes préexistantes. De plus, ce sont les plus grands investisseurs qui sont concernés par ces émissions. Il est toutefois possible d'y voir intervenir des particuliers.

Les obligations émises par les entreprises par contre, ne fonctionnent pas ainsi. En effet, ces dernières sont émises uniquement lorsque l'entreprise ressent la nécessité de financement. De plus, les intérêts qui doivent être payés lors du remboursement se font in fine. Il faudrait bien sûr, ajouter à cela le coupon fixe qui y est alloué. Aussi, de façon générale, tout le monde peut avoir accès à ces obligations.

Des dangers différents

Vous n'ignorez sans doute pas que tout type d'investissement comporte des risques. Les obligations n'en font pas exception.

Néanmoins, les obligations d'entreprises sont les plus risquées. Cela s'explique par le fait que entreprises peuvent se trouver dans des situations de défaillance. C'est d'ailleurs ce qui justifie l'intervention d'entreprises de gestion, comme Sunny am.

Pour trouver les solutions adéquates, ces entreprises, en particulier Sunny AM, procèdent au portage obligataire. Les obligations émises par les États sont quant à elle moins risquées, car il est pratiquement impossible que ces derniers ne puissent procéder au remboursement des fonds qu'ils ont emprunté.